Introduction (rapide) à git

Git est un SCM (source code management) qui permet de « sauvegarder » les changements que vous faites. Il permet aussi de transférer vos changements entre plusieurs ordinateurs, en passant par un service git hébergé comme GitHub  ou BitBucket (le premier est plus populaire, le deuxième est moins cher).

Pour télécharger git, c’est ici.

Git enregistre le code (en réalité, n’importe quel type de fichier, mais le système a plus de sens avec des fichiers texte) dans ce qu’on appelle un « Repository » (ou « Repo »), qui est grosso-modo une base de donnée. Celle-ci enregistre l’ensemble des changements apportés aux fichiers au cours du temps.  Un enregistrement de changements est un « commit ».  Par example si je change une ligne d’un fichier texte, git ne sauvegardera pas tout le fichier, mais notera simplement le changement qui a été fait.

L’apprentissage complet de git est un sujet un peu complexe, le site de git (https://git-scm.com) est très bien documenté et contient même un livre qui explique git et les concepts sous-jascents en détail, mais voici quelques commandes utiles.

  • git init : crée un repo local vide dans le dossier en cours.
  • git clone <url_du_repos> : récupère du code depuis un serveur (ou repos distant) situé à  <url_du_serveur>, et le copie pour faire un repository local.
  • git add . : ceci enregistre les changements locaux dans une zone d’enregistrement appelée l’index, prêts à être « committés ».
  • git commit - m "<insert message>" : sauvegarde tous les changements de la zone de sauvegarde dans un commit dans le repository local.
  • git push : essaie d’envoyer les commits du repository local vers le repository distant par défault (en général celui qui a servi pour cloner le repo, initialement).
  • git pull :  récupère tous les nouveaux changements depuis le repo distant par défaut, et essaie de mettre à jour le repository local avec ses changements. Si des changements ont eu lieux à la fois localement et à distance, git essaie de les combiner (ou « merger ») au mieux, créant un nouveau commit (le « merge ») qui combine les deux changements. Si un même fichier a été changé (de manière différente) au même endroit localement et à distance, git ne saura pas quelle version prendre, et détectera donc un « conflit » qu’il vous faudra résoudre manuellement (il vous faudra choisir la bonne modif, ou éditer le fichier manuellement, sauvegarder les modifs, et commiter le résultat)

One thought to “Introduction (rapide) à git”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *