« Coucou tout le monde ! » avec Corona SDK

Traditionnellement, pour commencer à apprendre à coder dans un langage ou avec un moteur, on commence par un programme qui affiche « Hello World! » ou « Coucou tout le monde ! »

Ici nous allons voir comment faire ça avec Corona. Vous allez voir, c’est très simple.

Commencez par créer un dossier, qu’on va appeler « Projet » pour les besoins de la cause mais que vous pouvez nommer comme vous le souhaitez. (vous pouvez faire « git init » dedans pour bien suivre tous les changements)

A présent nous allons y créer un fichier appelé « main.lua ». Le fichier sera codé dans un langage de script appelé LUA, qui est assez répandu dans l’industrie du jeu. Ce langage est léger, flexible et rapide à apprendre ce convient bien ici. Vous pouvez en apprendre plus ici : http://www.lua.org/.

Le programme

A présent, ouvrons « main.lua » et écrivons:

-- programme hello world basique
local options =
{
text = "Coucou !",
x = 300,
y = 300,
fontSize = 50,
}

local textobject = display.newText(options)

A présent, ouvrez Corona, et dans le menu File (Fichier) sélectionnez Open... (Ouvrir) et sélectionnez le dossier que vous avez créé et dans lequel se trouve le fichier « main.lua ». Vous devriez voir un écran noir (entouré d’un cadre qui représente un téléphone ou une tablette) avec le texte « Coucou ! ». Bravo, vous avez créé votre premier programme sous Corona !

A présent nous allons regarder ce que fait le code. Il y a trois « morceaux » dans le code : un commentaire, la déclaration d’une table et la création d’un objet d’affichage (un « DisplayObject ») texte.

Le commentaire

La première ligne dit

-- programme hello world basique

Le -- signifie que tout ce qui suit sera ignoré. Ceci permet de mettre des commentaires dans le code, ce qui est recommandé si vous faites quelque chose de complexe et voulez le comprendre ultérieurement, ou si quelqu’un d’autre va devoir relire votre code et comprendre ce que vous avez fait. C’est une bonne pratique de bien commenter votre code, même si c’est encore mieux si votre code est tellement propre et clair qu’il n’a pas besoin de commentaire explicatif !

Il y a une autre façon de commenter en LUA, en utilisant --[[ suivi par ]], pour créer un commentaire sur plusieurs lignes, comme suit :

--[[ 
Ceci est un commentaire multilignes
Je peux écrire ce que je veux 
Le programme l'ignorera
]]

la table des options

local options = 
{
 text = "Coucou !", 
 x = 300,
 y = 300,
 fontSize = 50,
}

Ici nous définissons une variable locale appelée « options », et nous lui affectons une table. Cette table comporte quatre clefs : « text », « x », « y » et « fontSize », et elle associe à ces clefs soit une chaîne de caractères (« Coucou ! », qui est associé à « text »), soit des valeurs numériques.

La table associative est un des « types » de variables de LUA (comme le sont les nombres, les chaînes, et les fonctions)

le DisplayObject texte

local textobject = display.newText(options)

Ici nous passons la table « options » à la fonction « display.newText » (en réalité, à la fonction « newText » contenue dans l’objet « display »). Cette fonction lit la table « options » et crée un DisplayObject texte en fonction des valeurs trouvées dans la table.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *